La solennité de tous les saints Enregistrer au format PDF

Vendredi 1er novembre 2019
1 vote

La solennité de tous les saints

La célébration de la solennité de tous les saints est pour l’Église une occasion propice pour élever le regard des réalités terrestres, rythmées par le temps, vers la dimension de l’éternité et de la sainteté. Le Concile Vatican II nous rappelle aujourd’hui que la sainteté est la vocation originelle de chaque baptisé (cf. LG, n. 40). En effet, le Christ, qui avec le Père et l’Esprit, est le seul Saint (cf. Ap 15, 4), a aimé l’Église comme son épouse et s’est donné lui-même pour elle, dans le but de la sanctifier (cf. Ep 5, 25-26). C’est pour cette raison que tous les membres du peuple de Dieu sont appelés à devenir saints, selon l’affirmation de l’apôtre Paul : « Et voici quelle est la volonté de Dieu : c’est votre sanctification » (1 Th 4, 3).

Nous sommes donc invités à regarder l’Église, non dans son aspect uniquement temporel et humain marqué par la fragilité, mais comme le Christ l’a voulue, c’est-à-dire une « communion des saints » (CEC, n. 946). Dans le credo, nous professons l’Église « sainte », sainte en tant que Corps du Christ, en tant qu’instrument de participation aux saints Mystères, en premier lieu l’Eucharistie, et famille des saints.

Aujourd’hui, nous vénérons précisément cette innombrable communauté de tous les saints, qui, à travers leurs différents parcours de vie, nous indiquent différentes voies de sainteté, réunies par un unique dénominateur : suivre le Christ et se conformer à Lui, but ultime de notre existence humaine. En effet, tous les états de vie peuvent devenir, avec l’action de la grâce et avec l’engagement et la persévérance de chacun, des voies de sanctification. La sainteté exige un effort constant, mais elle est à la portée de tous car, plus que l’œuvre de l’homme, elle est avant tout un don de Dieu, trois fois Saint (cf. Is 6, 3).

Le chemin de la sainteté nous est indiqué dans l’Évangile (cf. Mt 5, 3-10). Les Béatitudes nous montrent la physionomie spirituelle de Jésus, et expriment ainsi son mystère, le mystère de Mort et de Résurrection. Ce mystère, qui est le mystère de la véritable Béatitude, nous invite à suivre Jésus et, ainsi, à nous acheminer vers elle. L’Église nous rappelle, dans la Préface de cette solennité, que les saints sont pour nous des amis et des modèles de vie. Invoquons-les afin qu’ils nous aident à les imiter et engageons-nous à répondre avec générosité, comme ils l’ont fait, à l’appel divin. Invoquons de manière particulière la Vierge Marie, Mère du Seigneur. Qu’Elle, la Toute Sainte, fasse de nous de fidèles disciples de son fils Jésus Christ.

Père Jean-Marie KALOMBO