Une belle surprise à l’église du Quillio Enregistrer au format PDF

Vendredi 3 juillet 2020
0 vote

Une belle surprise à l’église du QUILLIO

Lors de la dépose du retable de la chapelle sud en vue de sa restauration, une immense fresque peinte au 15e siècle a été découverte. Un joyau du patrimoine religieux. Grâce au travail d’une spécialiste, Géraldine Fray, restauratrice de peintures, elle a retrouvé peu à peu son lustre.

On y découvre en particulier une peinture exceptionnelle de la Vierge enceinte de l’enfant Jésus, entourée du roi Salomon et du roi David, ainsi qu’une représentation de Saint-André et de Saint-Roch.

Le chantier a été lancé sous le contrôle de Christine Jablonsky, conservatrice des Monuments Historiques. C’est elle qui a réussi à identifier les personnages peints à l’origine. Reste une énigme à lever pour elle, sur la partie haute du mur de la chapelle. Là aussi, des peintures ont été dégagées. « Il s’agit d’une sainte, sans doute une martyre, car elle est coiffée d’une auréole. Autour de son cou, un Roi portant une couronne, s’apprête semble t-il, à lui passer une corde. Mais il faudra encore des recherches pour analyser la scène », explique-t-elle.

Les voûtes de la chapelle, ont elles aussi été inspectées. Recouvertes de lambris, peints à trois époques successives, il a été décidé de remettre en valeur les dernières œuvres, datant du 19e siècle. Un travail à nouveau confié à Géraldine Fray. On y découvre dix toiles dues à l’artiste breton Raphaël Donguy, et représentant des Saints, sur un fond bleu mat et des décors ornementaux. Elles ont été déplacées et mises en valeur dans la nef de l’église.

L’église du Quillio, avec son enclos paroissial, est classée monument historique. Elle est ouverte tous les jours pendant la période estivale. N’hésitez pas, dès que vous en aurez l’occasion, à venir admirer toutes les merveilles qu’elle contient.

Joseph Martin