JMJ 2019

Les Journées Mondiale de la Jeunesse 2019 au Panama Enregistrer au format PDF

Mardi 5 mars 2019
0 vote

Les Journées Mondiales de la Jeunesse 2019 au Panama du 23 au 27 janvier 2019

(1re partie)

jmj1
jmj1

Ce n’est pas par défaut que le Souverain Pontife a désigné LE PANAMA. Pour cet originaire d’Argentine, l’Amérique Centrale incarne « ces périphéries » dont il parle depuis son élection. C’est une région marquée par la pauvreté et une violence endémique, oubliée du reste du monde. Peut-être que plus que tout autre endroit au monde, c’est là qu’une « Église hôpital de campagne. »

Le vendredi 25 janvier matin, pour souligner sa proximité avec tous ceux qui ne pouvaient participer au rassemblement des JMJ, le pape a célébré une liturgie pénitentielle avec des détenus d’une prison pour mineurs à Pacora, à quarante kilomètres de la capitale. L’occasion aussi de rappeler que personne ne se réduit à ses actes, fussent-ils monstrueux. Le pape, parce que le sort des prisonniers est pour lui une préoccupation constante (visites à l’occasion de ses voyages, lavement des pieds de détenus le Jeudi saint…), parle de rédemption, de miséricorde, de pardon. Il a rappelé combien Dieu, par le chemin de croix, a « Au Panama, des prisonniers peignent pour la visite du pape voulu embrasser tous ceux que nous considérons souvent ne pas être dignes d’une embrassade, d’une caresse, d’une bénédiction ; ou, plus grave encore, ceux dont nous ne réalisons pas qu’ils en ont besoin ».

jmj2
jmj2

Le vendredi 25 soir, sur la Cinta Costera, l’avenue de bord de mer qui relie le Vieux Panama aux gratte-ciel du centre-ville, le chemin de croix s’était attaché à rappeler toutes les situations difficiles d’un continent américain qui concentre suffisamment de problèmes pour remplir chacune des quatorze stations de la Via Crucis. « Le chemin de Jésus vers le Calvaire est un chemin de souffrance et de solitude qui se poursuit de nos jours », a commenté François dès le début de sa méditation, longue et belle prière lancée vers Dieu qui, « sur la croix », rejoint « le chemin de croix de chaque jeune, de chaque situation, pour la transformer en chemin de résurrection ».

Extrait du message du pape François aux jeunes lors de la veillée au Panama, le samedi 26 janvier 2019.

Devant des centaines de milliers de jeunes présents pour la veillée de prière, le pape François a exhorté les jeunes à s’approcher de ceux qui souffrent et à s’engager pour les plus faibles contre les excès de la société de consommation.  En évoquant le beau spectacle sur l’Arbre de Vie, il a souligné que le salut que le Seigneur nous offre, est une invitation à faire partie d’une histoire d’amour qu’on tisse avec nos histoires, pour que nous donnions du fruit là où nous sommes, comme nous sommes et avec qui nous sommes. Le Seigneur est le premier à dire « oui » à notre vie et il veut que nous disions « oui » avec Lui. Il a de cette manière surpris Marie et il l’a invitée à faire partie de cette histoire d’amour. Ce fut le « oui » de celle qui veut s’engager et risquer, de celle qui veut tout parier sans autre sécurité que la certitude de savoir qu’elle était porteuse d’une promesse. Nous devons écouter comment le « oui » de Marie fait écho et se multiplie de génération en génération.

Propos recueillis par Michel DIBOU et Sr Odile