La vie de l’Eglise et le confinement Enregistrer au format PDF

Lundi 1er juin 2020 — Dernier ajout samedi 6 juin 2020
0 vote

La vie de l’Église et le confinement

La pandémie du Coronavirus , qui a touché le monde entier, a poussé les autorités de l’Église universelle et notre Diocèse de Saint-Brieuc et Tréguier à suivre les recommandations des autorités politiques dans le but de préserver la vie des fidèles et d’éviter sa propagation. Voilà pourquoi toutes les célébrations et toutes les activités ecclésiales ont été annulées.

Nous voudrions, à travers ces lignes, vous exprimer nos excuses pour les bulletins d’avril et de mai. En effet, vous savez tous comment la pandémie du Covid-19 a surpris toute l’humanité et nous a révélé notre fragilité et notre vulnérabilité. Nos autorités politiques, d’une part, nous ont donné des indications précises pour respecter une période de confinement dans le strict respect des mesures sanitaires. D’autre part, notre Évêque, Mgr Denis Moutel, nous a accompagnés avec des orientations et des exhortations pour nous soutenir spirituellement.

Depuis quelques jours, on a commencé officiellement le temps d’un déconfinement progressif. Cependant, les célébrations des messes et des différents sacrements ne pourront commencer qu’à partir du mois de juin. Voilà pourquoi, nous voulons exprimer notre soutien et notre encouragement envers tous nos paroissiens dont les sacrements étaient prévus cette année. Nous pensons aux baptêmes des bébés, des enfants en âge scolaire et des ados, baptême, confirmation et première eucharistie des adultes, la première communion des enfants sans oublier tous les mariages. Nous nous organiserons pour voir, dans quelle mesure, nous pourrons les célébrer. Vous êtes invités à contacter la maison paroissiale pour donner les nouvelles dates envisagées.

Par ailleurs, l’expérience que nous avons tous vécue devrait nous inciter à changer notre regard et avoir beaucoup plus d’attention envers les personnes plus vulnérables et ceux qui vivent dans la solitude. Aussi faudra-t-il que nous pensions et que nous prions pour toutes les victimes de cette pandémie dans le monde, pour les infirmiers et les médecins.

Chers frères et sœurs, pour pouvoir reprendre ce qui a été brusquement interrompu, il faut beaucoup de foi, de courage, de sacrifice, d’espérance, d’assiduité et de persévérance. Que l’Esprit Saint puisse nous illuminer et nous guider.

Père Jean-Marie KALOMBO