La paroisse de Loudéac

Père Théodor - homélie Vendredi Saint

Homélie pour le Vendredi Saint le 10 avril 2020

Chers frères et sœurs bonjour !

Pendant cette période, nous partageons ensemble ce sentiment de tristesse, qu’est le confinement, nous empêchant de visiter nos amis, connaissances et lieux de nos services ; en plus, pour nous chrétiens, nous ne pouvons pas nous rencontrer comme d’habitude pour participer ensemble au spectacle de la Passion et célébrer le Triduum pascal, fondement de notre foi. C’est difficile et triste de vivre confinés tous les jours ensemble dans nos maisons. Ne perdons pas l’espoir, gardons notre espérance et prions sans cesse, le Bon Dieu interviendra.

Chers frères et sœurs, à travers la liturgie d’aujourd’hui, l’Église nous invite à fixer notre regard sur la Croix du Christ signe de notre Salut. Il s’agit bien de la Croix glorieuse, qui est symbole de la victoire et de l’amour infini de Dieu sur la mort et le péché de l’humanité. Nous célébrons la liturgie de la Croix, signe de l’immense amour de Jésus Christ pour tous les pécheurs. Pour les préparatifs de la pâque juive, chaque famille immolait, déjà la veille de cette fête à partir de 15h, un agneau qui devrait être consommé pendant la fête et dont le sang était aspergé sur les portes des maisons en signe d’expiation des péchés. C’est à la même heure que Jésus va mourir sur la Croix en inaugurant une nouvelle alliance, car ce n’est plus le sang de la bête qui sauve le genre humain, mais c’est son sang versé sur la Croix qui lave et expie tous nos péchés.

Humilié et torturé, Il meurt sur la Croix les bras étendus, pour montrer qu’Il embrasse l’humanité entière et l’offre à Dieu son Père. Évitons l’attitude de l’Apôtre Pierre qui, pendant le moment difficile, nie Jésus en disant trois fois : « Je ne le connais pas ». Pendant ce moment difficile de confinement que nous traversons, ne nions pas Jésus, prions-le sans cesse, afin qu’Il nous épargne et nous guérisse de cette pandémie.

Que chaque fidèle aujourd’hui contemple dans sa maison la Croix du Christ et chante trois fois le refrain de ce cantique : « Victoire, Tu règneras ! Ô Croix, Tu nous sauveras ». Bonne méditation de la Croix.

Père Théodor