Lundi 1er octobre 2018 — Dernier ajout mercredi 31 octobre 2018

On demande des saints…

2 votes

ON DEMANDE DES SAINTS.

La barque de l’Église est secouée.

La tempête et les mauvais vents soufflent fort. Comment ne pas le reconnaître ? Comment ne pas avouer non plus, que c’est là une épreuve pour qui a donné sa foi au Christ, Seigneur de son Église ? « À qui irions-nous Seigneur ? Tu as les paroles de la vie éternelle ».

Un écrivain G. Bernanos, en un autre temps agité, disait que l’Église n’avait pas besoin de réformateurs mais qu’elle avait besoin de saints. Pour atténuer, sans dénaturer, l’abrupt de la formule, disons que la sainteté se doit d’être à la source de la réforme.

Le 19 mars, le pape François offrait à l’Église une belle méditation sur la sainteté intitulée Gaudete et exsultate, « Soyez dans la joie et l’allégresse ». François y invite tous les chrétiens à reconnaître que « la sainteté est le visage le plus beau de l’Église ». Ce que nous nous admirons chez les saints, ce que nous retenons de leur vie, ce que nous inspire leur témoignage, nous le devons à l’Église qui les a mis au contact de l’Évangile, des sacrements, de l’exemple de frères et sœurs chrétiens. Même si le péché de ses membres altère la beauté de l’Église, l’Église en ses saints reste belle. Ces saints qui sauvent la beauté de l’Église ne sont pas seulement ceux qui sont inscrits au calendrier, ce sont aussi ceux « de la porte d’à côté … la classe moyenne de la sainteté ».

La sainteté est pour tous les baptisés. Aussi François nous exhorte-t-il à vouloir devenir de ces saints « de la porte d’à côté ». Il nous rappelle Vatican II : « ….tous ceux qui croient au Christ, quels que soient leur condition et leur état de vie, sont appelés par Dieu, chacun dans sa route, à une sainteté dont la perfection est celle même du Père ». Chacun est appelé à trouver sa route. Ce que nous sommes par notre état de vie, marié ou célibataire, laïc ou consacré, prêtre ou diacre, par notre profession est un appel : sois saint sur la route qui est la tienne ! « Ta sainteté c’est le fruit de l’Esprit Saint dans ta vie ».

La sainteté est la source première de la réforme de l’Église et dans l’Église, parce que l’accueil de cet appel à la sainteté fait de nous des chrétiens lucides, éveillés, responsables. La sainteté qui n’est rien d’autre que la charité pleinement vécue nous fonde à souhaiter et à œuvrer pour servir la beauté de l’Église.

Abbé Gérard Nicole